jeudi 23 février 2017 19h46

Tunisie: vainqueurs des élections, les islamistes devront composer avec les laïcs

Publié le vendredi 28 octobre 2011 lu 1354 fois
 Tunisie: vainqueurs des élections, les islamistes devront composer avec les laïcs

Tunisie: vainqueurs des élections, les islamistes devront composer avec les laïcs

Selon les résultats officiels des élections de l’Assemblée Constituante en Tunisie ,  le parti islmaiste modéré Ennahda distance largement les partis de gauche, loin derrière avec 30 et 21 sièges.   Le mouvement islamiste qui se présente comme étant un pendant tunisien de l’AKp turc  a obtenu 90 sièges sur 217, soit 41,47 % des élus. Il est suivi, loin derrière, par le parti du Congrès pour la République (CPR) de Moncef Marzouki (30 sièges) et l'Ettakatol de Mustapha Ben Jaafar (21 sièges).  «Merci à nos martyrs, je m'incline devant leur sacrifice et je salue nos concurrents et tous ceux qui n'ont pas voté pour nous», a lancé le numéro deux d'Ennahda, Hamadi Jebali. 

 Khalil Zaouia, numéro deux du parti de Ettakatol a salué pour sa part «une victoire du peuple». «Les forces démocratiques n'ont pas été vaincues, c'est la démocratie qui a triomphé», a-t-il déclaré. Mohamed Abbou, dirigeant du CPR, s'est dit «surpris par le score d'Ennahda qui a dépassé les prévisions. Ce parti est conscient qu'il ne pourra pas gouverner tout seul», a-t-il poursuivi. «Nous discutons avec Ennahda et Ettakatol pour la formation d'un gouvernement national». Bien que majoritaire, le parti islmaiste devra composer avec les forces laïques pour obtenir la majorité absolue requise pour rédiger la Constitution et nommer un exécutif qui dirigera le pays jusqu’aux prochaines élections générales. 

 

Maillots de bain autorisés 

 

Pour dissiper les inquiétudes que suscite sa prochaine accession au pouvoir, Ennahda multiplie les déclarations selon lesquelles la future Constitution, l'une des priorités de la prochaine Assemblée issue de l'élection, ne pourra voir le jour «sans un consensus avec les partis et les partenaires qui y sont représentés».

Hamadi Jebali, le numéro 2 du parti, qui devrait occuper le poste de premier ministre dans le nouveau gouvernement, a assuré, jeudi, qu'il n'est pas question de faire revenir la femme au foyer, ni de remettre en cause les acquis du secteur touristique qui représentait 7 % du PIB tunisien en 2010, mais a subi une chute spectaculaire depuis la fin du régime de Ben Ali en janvier dernier. «Est-il raisonnable, a lancé M. Jebali, de paralyser un secteur vital comme le tourisme en interdisant les boissons alcoolisées et le port de maillot de bain ou d'autres pratiques ? Ce sont des libertés individuelles garanties aussi bien pour les étrangers que pour les Tunisiens», a-t-il insisté.
De même, Hamadi Jebali n'a nullement l'intention de «démanteler le système financier en vigueur en Tunisie ni de restreindre les activités des hommes d'affaires».

 

 

 

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...