jeudi 23 mars 2017 13h06

Quand le volcan islandais perturbe le tourisme tunisien

Publié le mercredi 21 avril 2010 lu 1502 fois
Quand le volcan islandais perturbe le tourisme tunisien

Quand le volcan islandais perturbe le tourisme tunisien

Si elles mettent en danger les réacteurs des avions, les particules fines du nuage de cendres dû à l'éruption du volcan islandais s'infiltrent également dans les rouages de l'économie tunisienne, largement dépendante  de l’Europe. Les premiers secteurs touchés ont été ceux qui gravitent autour de l’industrie du voyage. A l’instar de ses consœurs partout dans le monde, Tunisair a  été contrainte à annuler la majorité de ses vols sur le vieux continent. Tous ses avions stationnés à l’aéroport de Tunis Carthage mais aussi dans le Nord de l’Europe ont été cloués au sol. Conséquence: les pertes des compagnies nationales durant les quatre jours ayant connu une fermeture quasi-totale de l’espace aérien européen sont estimées à environ 4 millions de dinars. A l’échelle mondiale, la paralysie du trafic aérien a coûté aux compagnies aériennes 1,7 milliard de dollars, selon un bilan de l'Association Internationale des Transports Aériens (IATA).
Tunisair n’est pas la seule à être touchée de plein fouet par l’annulation de plus de près de 100 mille vols en Europe. Le secteur touristique tunisien a également pâti de ce chaos aérien. Les annulations de séjours touristiques dans les stations balnéaires tunisiennes se comptent par dizaines de milliers, selon la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH). A elle seule, Djerba aurait perdu près de 7000 touristes qui devaient débarquer sur l’île à bord d’une centaine de vols.
A ces annulations des arrivées touristiques, les opérateurs du secteur ont été obligés de gérer le prolongement du séjour de quelques 30.000 touristes bloqués sur le sol tunisien.  La gestion s'est faite au cas par cas grâce à des cellules de crise régionales mises en place par l’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT). Les grands tour-opérateurs européens ont pris en charge leurs clients coincés  dans les hôtels tunisiens. D’autres ont , toutefois, failli à leurs responsabilités vis-à-vis de leurs clients, ce qui a contraint les hôteliers à les prendre en charge gratuitement sur instruction du ministère du tourisme. Du coup, les pertes des hôteliers et autres acteurs du secteur touristique s’élèveraient à plusieurs millions de dinars...Trop dur pour un secteur qui peine encore à remonter la pente consécutive à la crise financière et économique internationale...

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...