mercredi 18 janvier 2017 23h04

Tunisie: effets néfastes du tourisme de masse sur la biodiversité et le littoral

Publié le mardi 28 septembre 2010 lu 6788 fois
Tunisie: effets néfastes du tourisme de masse sur la biodiversité et le littoral

Tunisie: effets néfastes du tourisme de masse sur la biodiversité et le littoral

Comme la plupart des pays de la planète, la Tunisie a célébré, lundi, la journée mondiale du tourisme (JMT) avec l’organisation par les différents commissariats régionaux du tourisme de manifestations culturelles. Loin de l’aspect festif de l’évènement, il y a lieu de s’interroger sur les retombées du secteur touristique  sur l’environnement et les écosystèmes de ce patit pays d’Afrique du Nord aux confins de l’Europe. Dans ce chapitre, le constat est loin d’être heureux. De Bizerte à Djerba, en passant par Hammamet, Monastir et Mahdia, plus de 95% de la capacité d’hébergement et des activités touristiques sont localisées sur le littoral. Conséquence: plus de 40% de la superficie totale des zones littorales est bétonnée, selon le dernier rapport sur la situation de l’environnement élaboré par le ministère de l’environnement.  Ce développement soutenu du tourisme balnéaire,  qui s’est accompagné d’une certaine sous-estimation des contraintes écologiques, a généré des impacts négatifs sur les écosystèmes côtiers. La construction d’infrastructures « pieds dans l’eau» accélère également le phénomène de l’érosion marine et altère les paysages.  L’activité touristique génère en outre, génère des quantités importantes de déchets solides et d’eaux usées évacuées en mer.  
A cela s’ajoutent les effets néfastes des safaris organisés dans le sud tunisien sur la faune et la flore sauvage. Les gazelles du désert et les outardes (h’bara), gibiers favoris des princes du Golfe persique, ont été pratiquement exterminées dans la péninsule arabique. 

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...