lundi 23 janvier 2017 15h48

Assaad Zmerli: « L’activité golfique en Tunisie n’a pas échappé à la crise »

Publié le vendredi 10 décembre 2010 lu 6206 fois
Assaad Zmerli: « L’activité golfique en Tunisie  n’a pas échappé à la crise »

Assaad Zmerli: « L’activité golfique en Tunisie n’a pas échappé à la crise »

En Tunisie, le tourisme golfique reste à inventer. Notre pays regorge de  bons parcours et a tous les atouts  pour développer ce créneau. Mais  ce produit connait des moments difficiles. comment  faire face à la crise ? Comment réussir à l’optimiser ? Quelle stratégie adoptée pour le promouvoir ?  Les explications d’Assaad Zmerli, directeur du golf Yasmine d’Hammamet
 
Interview
 
Tourismag.com : Tout d'abord comment évolue l’activité golfique en cette période de crise?
 
Assaad Zmerli: Avant de parler de l’année de 2010 qui s’achève dans quelques semaines, les résultats de l’année 2009 sont bel et bien réels et figés. A l’échelle mondiale, l\'année 2009 a été qualifiée de  "l’Année ou tout a reculé’\' entreprise mondiale du golf a, à nouveau, connu la crise financière toute aussi implacable que l’année précédente. L’activité golf n’a pas échappé à cette crise : les nouveaux projets de développement dont certains de haute envergure ont été mis en attente, les financements se sont évaporés, la vente de biens immobiliers s\'est effondrée et les golfeurs sont restés à la maison plutôt que de voyager à l\'étranger entraînant une baisse de recettes en greenfee. Bien sûr, il y a quelques exceptions. La Chine, bien qu’elle connaisse un ralentissement de sa croissance, est néanmoins toujours en mouvement dans la bonne direction.
Dans une moindre mesure, le Moyen‐Orient et l’Afrique du Nord ont tiré leur épingle du jeu. La récente étude ‘Golf et Le Ralentissement Economique’ conduite par le cabinet KPMG auprès des propriétaires et des exploitants de golf en Europe, au Moyen‐Orient et en Afrique, a montré les résultats suivants :
- Exactement 2/3 des terrains de golf interrogés ont indiqué que la crise économique a eu un impact négatif sur leurs activités. Plus particulièrement, les parcours de golf situés dans des destinations touristiques et donc très dépendants des recettes de greenfees.
- 39% des terrains de golf interrogés ont déclaré une diminution du nombre de parties jouées, dont un tiers ayant noté une baisse importante de plus de 20% par rapport à 2008.
- Près de la moitié des parcours recensés a déclaré une baisse de chiffre d\'affaires global, qui est liée à la baisse d\'un ou de plusieurs des éléments suivants: nombre de membres, prix des green fees, nombre de green fee joués, et des revenus supplémentaires tel que la restauration et l’enseignement.
-La demande globale en termes d\'adhésion est restée plus ou moins même. Fait intéressant, l\'augmentation des coûts d’exploitation à 43%. Cela est particulièrement inquiétant lorsque l’on associe cette croissance des coût,s aux parcours qui ont connu, soit, une baisse ou une stagnation du chiffre d\'affaires.
Maintenant pour l’année 2010, le prix d\'achat et la vente de forfaits de golf sont tombés à des niveaux record, le résultat et les marges ont également été réduits au strict minimum en raison de la concurrence internationale (la Turquie, le Maroc et l’Egypte), une augmentation du nombre de canaux de réservation, une demande de baisse des prix et la recherche constante du meilleur rapport qualité / prix du client final. La Tunisie n’a pas échappé à cette loi.
 

Tourismag.com : Comment expliquez-vous la baisse des greens fees en 2010 ?
 
Assaad Zmerli: C’est probablement la combinaison de plusieurs facteurs à savoir : l’émergence des destinations concurrentes directes – Maroc, Turquie, Egypte – le manque de cohérence et de moyen dans la promotion du produit golf Tunisie tant au niveau privé que public, l’handicap aérien sur les marchés émetteurs à fort potentiel en terme de séjours golfiques – UK, Scandinavie, la volatilité de notre produit au niveau de l’entretien et des services (hôtellerie incluse).
 
Tourismag.com : Finalement quelle stratégie doit-on adopter pour booster la destination ?
 
Assaad Zmerli: Tout d’abord permettez-moi de revenir sur les travaux réalisés en marge de la convention International Association of Golf Tour Operators (IAGTO) en mai 2009. Cette convention a été suivie par les principaux opérateurs, le Président de IAGTO – Mr Peter Walton, le Ministre du Tourisme, le Directeur Général de l\'ONTT, les hauts responsables du ministère du Tourisme, les Directeurs des parcours de golf de Tunisie, les hôtels et les voyagistes. IAGTO fait un certain nombre de recommandations ayant pour objectif de maximiser les ventes de séjours de golf sur les parcours de golf existants et de développer le produit touristique golf en Tunisie (y compris l\'amélioration des filières existantes et la construction de nouveaux parcours) et ce, afin de générer une croissance rapide et durable du tourisme de golf en Tunisie sur une période de cinq ans.
Le secteur privé tunisien et le secteur public ont réagi positivement et rapidement aux recommandations. En quelques mois, une structure décisionnelle a été mise en place qui a permis de s\'assurer que les parcours de golf et les organismes gouvernementaux travaillent ensembles, de façon pratique et efficace afin de réaliser les changements nécessaires pour faire de la Tunisie une véritable destination de golf de la Méditerranée.

Pendant l’année 2010, la structure décisionnelle s’est concentrée sur le développement d\'une stratégie de promotion du tourisme de golf en Tunisie. Cela a impliqué la collecte de tous les supports de communication qu’ils soient public – au niveau des différentes représentations ONTT à l’étranger ou privé – au niveau de tous les parcours de golf.
Ces informations ont été recueillies au cours de la première moitié de 2010 par Amel Kallel, Coordinatrice du produit Golf au siège de l’ONTT à Tunis. Après analyse et réflexion IAGTO a exposé ses conclusions et les a présentées sous forme d’un plan d\'action qui encouragera une promotion de la Destination Golf Tunisie plus efficace et plus cohérente en 2011.

Par ailleurs et toujours en 2010, le secteur privé a accepté de subir un audit managérial avec une expertise de l’entretien et de la maintenance des parcours visités (7 sur 10 parcours). Identifier les défaillances actuelles dans le but d’y remédier en travaillant sur un programme conçu et spécifique à chaque produit dans le but d’améliorer les prestations inhérentes à l’activité du produit touristique golf.
Cet audit a été conduit au mois de septembre 2010 par Messieurs Giles Greenwood et Steve Okula.

 

Mot de la fin :
Dans le monde d\'aujourd\'hui, il est inévitable que l\'entreprise golf doit utiliser les caractéristiques et avantages de l\'Internet, en termes de ventes en ligne et de marketing. La création d\'alliances avec des hôtels, voyagistes, et d\'autres industries parties prenantes est également très importante pour assurer une pérennité opérationnelle des différents parcours de golf. L\'ajustement dans les stratégies de prix est nécessaire. La réactivité des exploitants dans leur gestion quotidienne face à l’évolution des tendances de la demande est cruciale. La restructuration de gestion et/ou l’externalisation de certaines prestations, voir même, de certaines installations devra être considérée. La plupart des variations entre les marchés et destinations sont sans aucun doute dues à la fluctuation des taux de change, l\'action du gouvernement et les changements réels des accès aériens à l’international telles que la perte de certaines lignes aériennes directes ou l’émergence de transporteurs à bas coûts – le ‘low cost’. Pour notre ‘Tunisie golfique’, l’aérien peut être considéré comme notre ‘talon d’Achille’. Toutes les actions et les travaux mis en oeuvre au cours de l’année 2010, ainsi que l’ouverture du ciel prévue en 2011, donneront des Ailes à notre produit Golf Tunisie!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Coup de coeur

Baïa Inspiring spa, un temple de bien-être médical unique en Tunisie

Baïa Inspiring spa, un temple de bien-être médical unique en...

Un nouveau né dans le monde du bien-être, un fleuron des Spa de luxe de la Méditerranée, un...


Tunisie: Bab Souika, ma mémoire

Tunisie: Bab Souika, ma mémoire

Bravant le froid, la pluie et la circulation, des amoureux de la culture et du patrimoine...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...