dimanche 26 mars 2017 04h21

Vibrations spirituelles à Djerba!

Publié le dimanche 13 mai 2012 lu 10437 fois
Vibrations spirituelles à Djerba!

Vibrations spirituelles à Djerba!

Djerba, Pèlerinage de la Ghriba 2012

Le contexte…
 
Malgré un climat sous tension dans tout le monde Arabe et sur fond de changements au sein des Pays de la région MENA, le pèlerinage annuel de la Ghriba a bien eu lieu les 9 et 10 mai 2012 et s’est déroulé dans de bonnes conditions.
Ce contexte d’incertitude, sous-tendu par les mises en garde  d’Israël, déconseillant fortement à ses ressortissants de se rendre au pèlerinage, et véhiculé par certains media, a influencé négativement la participation des pèlerins, mais a attisé la curiosité des journalistes qui se sont déplacés de différents pays pour couvrir l’évènement, et suscité l’adhésion et la solidarité de la population de Djerba. 
L’objectif aura donc été cette année celui de relever le défi, de lever les doutes et d’encourager la participation.
 
L’évènement… 
 
Le pèlerinage, qui coïncide avec le 33e jour de la Pâque juive, a rassemblé cette année quelques 400 pèlerins, natifs de Tunisie, restés fidèles à leurs racines et aux manifestations de la Ghriba. Ils sont venus de France essentiellement, d’Italie, d’Allemagne, mais aussi de Djerba, Zarzis et autres villes tunisiennes.
«Je viens régulièrement pour ne pas laisser la ‘Ghriba’ toute seule», nous confie Joseph Cattan, «j’allume des chandelles pour les êtres chers et prie pour les amis. Je me ressource dans mon pays natal en ce rendez-vous de l’amitié, je me refais une santé et réalise une bonne action» .
 
«C’est la sainteté du lieu qui me fait venir et revenir», nous dira Sion Cohen qui effectue le pèlerinage régulièrement depuis 1997, il était parmi les rares visiteurs en 2011 nous confiera t’il. Il nous raconte Seouda Mitzvah : tous ces fruits de la terre, fruits des arbres, gâteaux, bonbons et boukha (eau-de-vie de figues produite en Tunisie), bénis par les Rabbins, et offerts en signe de partage et d’abondance, ainsi que le rituel de dépôt d’œufs –sur lesquels des vœux sont inscrit – dans la grotte de la synagogue, grotte dont la pierre proviendrait du premier temple de Jérusalem.
 
Pour Léon Mettoudi, natif de l’Ariana (Tunis) et vivant à Paris, la synagogue de Djerba représente le troisième lieu saint du monde Juif après le tombeau des Patriarches d’Hébron et le mur des lamentations de Jérusalem. Léon, compositeur-chanteur, nous livre a cappella, ses dernières chansons, écrites en Arabe dialectal et inspirées de son Pays natal, louant Nabeul, ‘Halk el Oued’ (La Goulette) et la Ghriba. 
 
Entre prières, recueillements, procession, séouda mitzvah, cérémonies de mariage… les pèlerins ne manquent pas l’occasion de se réunir autour d’une gastronomie judéo-tunisienne cachère, riche et subtile. L’odeur, de friture des bricks à l’œuf et fricassés, des grillades et du couscous bkaïla, cuisinés sur place, ainsi que les rythmes bien locaux chantonnés et dansés dans la joie, rappellent les bons souvenirs de la Tunisie natale.
De nombreux Djerbiens de confession musulmane sont venus partager, vivre et photographier les différentes phases du rituel. 
 
«A partir de Ghriba, le tourisme reprendra…
Une soirée de l’amitié, en marge du pèlerinage, est organisée samedi au Pasino Partouche de Djerba en guise de clôture de l’évènement. Elle réunira les principaux acteurs et opérateurs du tourisme tunisien afin de faire le point sur la situation du secteur et planifier ensemble pour lever les barrières.
 
 
 
 
 
«A partir de Ghriba, le tourisme reprendra», affirme avec confiance René Trabelsi, organisateur du pèlerinage, «la réussite de cette année aura des conséquences très importantes sur le tourisme».
Rappelons, à juste titre, qu’en 2000 (avant l’attentat de 2002) le nombre de pèlerins s’élevait à 10 000. En 2009 et 2010, le nombre de visiteurs était de 7000 et 6000, ce qui représente un impact non négligeable sur le tourisme en Tunisie et une visibilité importante pour ce secteur dans le monde.
 
Nous souhaitons une ‘Ziara makboula’ à tous les pèlerins de Ghriba.
 
Slim Gomri
 

 

Lire aussi

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...