vendredi 24 février 2017 07h01

Tunisie : Est-il temps d’ajouter la révolution du jasmin à la brochure touristique?

Publié le mercredi 02 mars 2011 lu 8266 fois
Tunisie : Est-il temps d’ajouter la révolution du jasmin à la brochure touristique?

Tunisie : Est-il temps d’ajouter la révolution du jasmin à la brochure touristique?

A l’heure où les communicateurs de la destination Tunisie «détournent » des slogans entendus au plus fort de la révolution du jasmin pour inviter les touristes à révolutionner leurs agendas pour bronzer sous le soleil d’une démocratie balbutiante, certains professionnels s’efforcent de décliner  ce nouveau filon en circuits thématiques.

La révolte populaire contre le régime dictatorial de Ben Ali commence déjà à se transformer en véritable attraction touristique. Plusieurs réceptifs tunisiens proposent des circuits de la révolution du jasmin qui mènent les touristes à des lieux devenus emblématiques, comme le ministère de l'Intérieur ou encore  l'imposant immeuble, désormais vide, du Rassemblement Constitutionnel Démocratique, le parti de l'ex-président Ben Ali. D’autres agences  tentent de commuer les somptueuses demeures des membres du clan Ben Ali en musées de fortune ou  en emmenant les touristes à la ville de Sidi Bouzid,  d’où était partie de la première flamme de la révolution ou d’organiser des rencontres avec Manoubia Bouazizi, mère du jeune vendeur  ambulant qui a donné les trois coups d’une révolution qui se propage comme une trainée de poudre dans le monde arabe en s’immolant par le feu.

Voyeurisme? Commercialisation des sangs des martyrs?  Les initiateurs des circuits de la révolution s’en défendent et affirment  vouloir "faire profiter l’économie tunisienne du parfum enivrant du jasmin". Ce qui est quelque part légitime dans la mesure où le palais de Ceausescu en Roumanie  ou la Bastille en France sont encore et toujours des actions touristiques.

Mais ce qui pose réellement problème c’est que le timing choisi pour mettre la révolution sur la brochure touristique de la Tunisie semble prématuré. C’est que  la révolution  est toujours à son apogée. Les gendarmes n’ont pas encore retrouvé leurs casernes. Le mieux aurait été d’attendre que les esprits se calment définitivement et qu’une  transition démocratique pacifique atteigne des résultats tangibles…

 

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...