dimanche 26 mars 2017 08h11

Tunisie: les ratés préoccupants d'une campagne de promotion du tourisme intérieur

Publié le mercredi 23 mars 2011 lu 5423 fois
Tunisie: les ratés préoccupants d'une campagne de promotion du tourisme intérieur

Tunisie: les ratés préoccupants d'une campagne de promotion du tourisme intérieur

La Tunisie a reconquis sa liberté, mais son tourisme va mal.  Jusqu’au 10 mars 2011, la destination  a  enregistré une baisse 41% de ses recettes en devises, une régression de 60% au niveau des nuitées touristiques et un recul  de 42% pour ce qui est des entrées. Il n y a pas grand-chose à faire, les touristes restent poltrons malgré le retour au calme et à la sécurité.

Le drame qui se déroule chez notre voisin de l’est, où un fou sanguinaire met son pays à feu et à sang pour se cramponner à son douillet fauteuil de guide de la révolution libyenne arabe et socialiste, en certainement pour quelque chose. Le ministère du Tourisme a bien fait de ne pas se croiser les bras.

La Tunisie a tenté tant bien que mal de  mettre  la révolution du jasmin sur sa brochure touristique.

Chef d’entreprise appelé au chevet d’une industrie touristique à la peine, Mehdi Houas a fait montre de beaucoup de volonté pour sauver ce qui peut l’être. Ce polytechnicien qui a démarré sa carrière chez IBM  a été le cheville ouvrière d’une grande campagne de séduction  en France qui a «détourné» des slogans entendus pendant la révolte contre le régime. «Enfin libre de bronzer» a été le principal slogan de cette campagne lancée un mois jour pour jour après le départ de Ben Ali vers l’Arabie Saoudite, le 14 janvier, sur un marché qui émet chaque année 1, 4 million de touristes vers le pays du jasmin.
Et c’est là que le bât blesse. Le slogan qui invite les touristes à "bronzer sous le soleil d’une Tunisie libre", est de l’avis même du président de  l’Association française Agir pour un Tourisme Responsable (ATR), Yves Godeau, (voir notre interview), allé  dans le sens inverse de la révolution du jasmin.

«Ce slogan évoque à peine le changement politique. Il y avait pourtant moyen de trouver un slogan plus frappant qui va mieux avec la révolution tunisienne. Par exemple « la révolution à voir par vous-même » et ça change…Les slogans de tourisme de masse ne changent pas vraiment l’image et c’est dommage», indique M. Godeau.


Venons maintenant à la nouvelle campagne de promotion destinée aux autochtones et lancée à l’occasion des vacances du printemps sous le slogan «C'est bien que nos enfants connaissent leur pays».  Un slogan qui  ne laisse pas paraître  beaucoup d’imagination et encore moins une ingéniosité. Pire encore, en cliquant sur les bannières qui apparaissent sur certains sites web, on se trouve sur le site web d’un journal électronique B2B spécialisé dans le tourisme au lieu du portail conçu à cet effet par Amadeus, en l’occurrence www.siyaha.tn, où figurent les offres promotionnelles dédiées aux autochtones.

Et les surprises ne s’arrêtent pas là.  Le journal électronique à la mise à jour approximative ne comprend aucune offre  destinée aux touristes nationaux! L’on se demande, dès lors, quel est l’intérêt de ce choix pour, le moins, arbitraire et incompréhensible…. Une question qui reste en suspens... en attendant que l'ONTT éclaire notre lanterne...

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...