mercredi 29 mars 2017 14h17

Ezzedine Bach Chaouch : "la révolution tunisienne a enfin permis ce mariage de raison entre la culture et le tourisme"

Publié le jeudi 24 mars 2011 lu 6922 fois
Ezzedine Bach Chaouch :

Ezzedine Bach Chaouch : "la révolution tunisienne a enfin permis ce mariage de raison entre la culture et le tourisme"

"la révolution tunisienne a enfin permis ce mariage de raison entre la culture et le tourisme qui, je l'espère va devenir un mariage d'amour!"
voir la vidéo

Connu pour être le doyen des archéologues et des hommes du patrimoine, M. Ezzedine Bach Chaouch est depuis deux mois ministre de la culture au sein du gouvernement transitoire. Pour lui, la Tunisie  par son histoire, son art de vivre et son patrimoine réussira plus que jamais à accroître son activité touristique après la révolution du 14 janvier.

Dans une interview exclusive à Tourismag, M Bach Chaouch affirme que le tourisme et la culture doivent jouer un rôle de premier plan tant dans l'activité économique que dans le rayonnement culturel de la Tunisie.


Interview:


TourisMag : Peut-on assister aujourd’hui à  un mariage de raison entre le tourisme et la culture ?


Ezzedine Bach Chaouch  : Effectivement, la révolution tunisienne a permis ce mariage de raison entre la culture et le tourisme,
qui je l'espère va devenir un mariage d'amour!
Il est impossible de continuer à faire du tourisme en oubliant tout ce que la  Tunisie offre   comme patrimoine tant matériel avec ses sites archéologiques, ses monuments historiques extraordinaires, qu’immatériel avec ses traditions, ses us et coutumes.
Nous allons faire en sorte pour que le touriste ne vienne pas pour ses fameuses trois « S », mais pour visiter un pays de civilisation et quelle civilisation !

TourisMag : Comment  concevez-vous  ce fameux mariage ?

Ezzedine Bach Chaouch  : On ne peut concevoir une culture sans tourisme ! Je vous affirme que si  la culture continue à ne pas s’occuper du tourisme, si elle continue à ne pas être un produit touristique, dans le sens économique du terme, tôt ou tard sera le fiasco !
Quand les touristes viennent en Tunisie, il faut qu’ils se rendent  compte que cette Tunisie est une Tunisie plurielle, multiforme, qui possède de très grandes  richesses ! 
Nous disons que nous sommes un peuple arabe de religion musulmane et de civilisation musulmane, je dirais plutôt que nous sommes un peuple de culture arabe et de civilisation musulmane et là je pèse mes mots.

TourisMag : C'est un de vos nouveaux défis au sein de ce gouvernement transitoire ?

Ezzedine Bach Chaouch  : Notre pays est créateur dans le domaine de la civilisation musulmane ! C’est une civilisation des plus belles de l’histoire de l’humanité. La Tunisie y participe par la grande porte avec des monuments de 11 siècles et de 12 siècles.
L’énergie culturelle a de nombreuses facettes : musique, cinéma, art plastique , théâtre…
La Tunisie doit offrir  un programme culturel des plus variés - du petit festival régional à l’événement de portée internationale. Bon nombre d’entre eux doivent être  en correspondance intense avec leur environnement culturel !

TourisMag : Plusieurs propositions vous viennent à l’esprit, je suppose…

Ezzedine Bach Chaouch  : La culture, les lieux, et les sites doivent être valorisés. L’appel que je lance de cette tribune ne peut être qu’un appel touristique ! Le produit doit valoriser les monuments historiques, les sites.
La Tunisie dispose de 40 milles manuscrits ! Où sont-ils ? Pourquoi on ne les expose pas et  pour le touriste et pour le tunisien ! Pourquoi on ne réalise pas de microfilms, qu’on expose à Sousse, à Sbeïtla, à Sidi Bouzid ou à Tataouine ?
Il est essentiel que les collectivités locales adhèrent à un système  qui donne une identité à leur ville, leur région, leur culture. Il faut que l’étranger voie la « force » de notre histoire !

TourisMag : Qu’entendez-vous par cela ?
Ezzedine Bach Chaouch : Certes, il y a des villes qui ne vivent que de leur passé. Mais en Tunisie, je veux que nos villes vivent de leur présent  cela signifie que l’on puise dans ce qui existe tout en étant actif au présent. Le touriste  doit  découvrir des  festivals riches et passionnants, en lien étroit avec la région qui les organise. Une culture qui ne regarde que le passé est une culture qui meurt !     La culture est l’instant, le quotidien, l’ouverture vers le futur, vers l’avenir !
Il faut que le touriste voit la culture vivante du tunisien, que l’on vienne voir les écrivains, les artistes, notre pays regorge de  talents dans le domaine des arts plastiques, de la  sculpture, du théâtre, des beaux arts, du cinéma. Il suffit de les proposer aux visiteurs à travers des concerts, des expositions …  


mot de la fin

Je pense que nous sommes sur la bonne voie : les deux ministères mettent les bouchées doubles pour sauver cette saison, le professionnel du Tourisme s’intéresse à la culture, avec son regard et ses compétences, le professionnel de la Culture propose une autre vision, une autre valeur : l’objectif est de proposer  une offre  plus pertinente et une qualité irréprochable ! Dans quelques mois, nous partirons tous les deux la tête haute avec le sentiment du devoir accompli ! 

Propos recueillis par Donia Denguir

 

Pour voir la vidéo, cliquez ici






 

Lire aussi

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Coup de coeur

Baïa Inspiring spa, un temple de bien-être médical unique en Tunisie

Baïa Inspiring spa, un temple de bien-être médical unique en...

Un nouveau né dans le monde du bien-être, un fleuron des Spa de luxe de la Méditerranée, un...


Tunisie: Bab Souika, ma mémoire

Tunisie: Bab Souika, ma mémoire

Bravant le froid, la pluie et la circulation, des amoureux de la culture et du patrimoine...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...