samedi 29 avril 2017 18h30

Tunisie: y a t-il quelqu'un au tourisme?

Publié le mercredi 28 septembre 2011 lu 1591 fois
Tunisie: y a t-il quelqu'un au tourisme?

Tunisie: y a t-il quelqu'un au tourisme?

Depuis des mois, je vois  le secteur du tourisme se fracasser. Patiente, j’ai écouté à peu prés tout le monde en parler. Gouvernement de transition, opérateurs privés, partis politiques, fédérations, syndicats…

Entre ceux qui veulent faire une version plus « hallal » du tourisme tunisien et ceux qui parodient ses diverses études, nous ne sommes pas sortis de l’auberge ! Pourtant, il va falloir remettre le secteur en marche et vite.

Si tous les partis politiques veulent faire de chaque cm2 du pays une destination touristique, le Ministre du Tourisme et du Commerce du gouvernement de transition a,  dès son arrivée,  mis au placard la stratégie 2016,  sous prétexte qu’elle n’était pas assez révolutionnaire. L’a-t-il remplacé pour autant ? Ce n’était pas, selon lui, son contrat. Il se devait de remettre la machine en marche. Il estime y avoir réussi là où la majorité des professionnels estiment qu’il a failli. A chacun ses chiffres et ses arguments. Concrètement, les constats d’échecs sont lourds. Assistés, les professionnels du tourisme souffrent. Ils semblent aussi bien  peu engagés pour sauver leur propre secteur. Les partis politiques,  quant  à eux,  réalisent la  difficulté  de la tâche qui les attend. Terrible constat. Où va le tourisme tunisien ?

La stratégie 2016 du tourisme tunisien a été payée un million de dinars par les contribuables. Tous les partis politiques, sans exception, s’en inspirent pour leurs programmes. Ils l’imitent, charcutent, pompent, maquillent et recousent… Tous, y compris la gouvernance actuelle qui y a fait son marché. Est-ce forcément le sésame qui va secourir le secteur ? Pas forcément. Elle a au moins un mérite. Elle est prête et l’on s’accorde sur son pragmatisme et son immédiateté.

A l’heure où le secteur est en grande difficulté et que le pays semble flotter, nous sommes dans l’obligation  de nous demander s’il y a un ministre au Tourisme. N’aurait-il pas pu  inviter l’ensemble du secteur pour remettre cette étude sur la table, en combler les lacunes, s’il y en a,  et mettre en place des mesures d’urgence ? Car s’il fallait refaire l’étude Roland Berger, il faudrait trouver avec qui et avec quels financements. Celle-ci est un condensé,  qui a impliqué à l’époque,  toutes les forces vives et concernées par le tourisme en Tunisie, public et privé confondus.

Où va-t-on si l’administration continue de reléguer cette stratégie au placard et si les partis qui feront les gouvernements de demain veulent l’imiter sans le reconnaitre ? Faut-il perdre encore du temps pour redessiner de nouveaux horizons? Abasourdi, le secteur plonge dans un attentisme stérile, à moins d’un miracle aux « Assises du tourisme ». Les professionnels ne pouvaient-ils pas inviter les politiques à se mettre autour d’une table pour discuter de l’avenir?

Lire La suite sur mille-et-une-tunisie.com

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...