vendredi 30 juillet 2021 11h28

Cultures Voyages : "Créer une agence uniquement en ligne permet d'être plus réactif"

Publié le jeudi 24 novembre 2011 lu 467 fois
Directrice d'une salle de spectacles à Nancy durant 11 ans, Claude Hausermann a décidé d'allier sa passion pour la culture avec celle des voyages. Début août 2011, elle a donc lancé sa propre agence, Cultures Voyages, exclusivement sur Internet et livre ses premières impressions sur le métier à TourMaG.com...
Cultures Voyages :
Inutile de chercher les locaux de Cultures Voyages, une nouvelle agence spécialisée dans les séjours culturels dans le Grand Est français (Alsace, Bourgogne, Franche-Comté, Champagne-Ardenne, Lorraine).

Le contact se fait par téléphone ou via Skype. "Je suis convaincue de l'efficacité d'Internet, explique Claude Hausermann, la fondatrice de l'agence en ligne, lancée en août 2011.

Cela permet d'être plus réactif, de modifier plus rapidement les offres, notamment lorsqu'on agrémente les séjours avec des spectacles".

Pas de catalogue non plus pour cette ancienne directrice d'une salle de spectacles et de galeries d'expositions, basée à Nancy.

Créer des passerelles entre les régions
Cultures Voyages :
Tous les séjours, créés par ses soins, sont mis directement en ligne, via son site.

"Je travaille sur ce projet depuis un an et demi désormais, mais j'avais déjà déposé le nom de domaine il y a 7 ans. J'ai pu m'y consacrer lorsque j'ai pris ma retraite, en 2010.

C'est un travail qui s'est fait en famille. Mon mari travaille à mes côtés, mon fils informaticien m'a aidé pour la conception du site et ma fille architecte m'a conseillée pour le design
".

Avec cette agence, Claude Hausermann souhaite "créer des passerelles entre les régions et les villes du Grand Est, en s'appuyant sur l'offre proposée par les offices de tourisme".

Après avoir démarché les différents OT, hôteliers et sites culturels - qui ont adhéré plus ou moins facilement à son projet - elle a pu créer ses produits maison.

"Il s'agit de séjours à la carte, pas de package. Le client choisit le séjour qui l'intéresse, comprenant la visite de sites touristiques, dont certains classés au Patrimoine Mondial par l'Unesco, et la nuit en hôtel 3*, décrit Claude Hausermann.

A cela, il peut ajouter des spectacles à l'affiche pendant son séjour, proposés par un moteur de recherche dans une colonne de droite sur le site. Une rubrique "A voir autour de..." lui est également soumise".

La clientèle belge intéressée par l'offre culturelle
La plupart des offres proposées se situent en centre-ville, car les séjours n'incluent pas les transports, ni d'acheminement, ni les navettes sur place.

"Je vise une clientèle intéressée par la culture, qui vient en train, assister à des spectacles en centre-ville.

D'après les premiers contacts que j'ai pu avoir, les Belges semblent être les plus demandeurs, par rapport aux Allemands ou aux Hollandais, qui vont directement dans le sud.

Mais pour l'instant, il est encore trop tôt pour parler de résultats, je n'ai pas assez de recul
".

Une fois le séjour réservé, Claude Hausermann envoie un carnet de voyage par mail à ses clients.

"Ils peuvent ainsi imprimer leurs billets, les bons d'échanges pour entrer sur les sites touristiques et les spectacles, une fiche de transport, des documents touristiques (sur les transports urbains, le mouvement artistique qu'ils vont découvrir) et des fiches bons plans pour les adresses sympa en ville".

Une difficile obtention de la garantie financière
Si la nouvelle agent de voyages n'enregistre pas encore de réservations, elle profite de ce temps pour créer ses offres.

"Je n'avais jamais travaillé dans le tourisme auparavant. La partie de démarchage m'a pris pas mal de temps, car j'ai rencontré autant d'opérateurs touristiques tout à fait disposés à m'aider et que d'interlocuteurs qui ont compliqué la procédure.

L'abbaye de Fontenay, par exemple, a tout de suite accepté le partenariat, car il s'agit d'une vitrine supplémentaire pour eux, qui ne leur coûte rien. Les offices de tourisme ont mis à ma disposition des photos et des textes pour mon site
".

L'aspect juridique n'a pas été une partie de rigolade non plus. "J'ai créé l'agence en janvier 2010, au moment du passage à l'immatriculation par Atout France.

En même temps, ma candidature à l'APS a été refusée parce qu'on me demandait un capital social de 7 000 euros minimum. J'ai fini par trouver une garantie financière chez Groupama, en cherchant sur Internet
".

Quant à l'adhésion à un réseau et/ou au SNAV ? "Je ne connaissais pas leur existence, mais je prends tous les conseils que l'on me donne pour me positionner sur ce tourisme de niche dans ma région".

Toute l'actualité avec TourMaGazine.fr

source: TourMag

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...