vendredi 28 avril 2017 01h27

Tunisie : le parti islamiste Ennahda ne va pas inscrire la Charia dans la Constitution

Publié le dimanche 19 février 2012 lu 13737 fois
Tunisie : le parti islamiste Ennahda  ne va pas inscrire  la Charia dans la Constitution

Tunisie : le parti islamiste Ennahda ne va pas inscrire la Charia dans la Constitution

Le président du parti  islamiste tunisien Ennahdha, Rached Ghannouchi,  a déclaré dans une interview  au quotidien «Le Temps» qu’«il n’est pas nécessaire que la future Constitution tunisienne stipule que la Charia soit la source de la législation». Le leader du parti vainqueur des élections de l’Assemblée constituante a également jugé la reconduction de l’article I de l’ancienne   Constitution  suspendue qui définit la Tunisie comme étant un Etat musulman dont la religion est l'islam est suffisante à condition applique cet article. «Dans les pays du Moyen-Orient, les Constitutions stipulent que la Charia est la principale source de la législation ou l’une des sources de la législation. Au Yémen, la Constitution stipule que la Charia est l’unique source de la législation. Pourtant, des révolutions ont eu lieu dans ces pays », a-t-il déclaré.
M. Ghannouchi a, toutefois, précisé qu’«on peut, toutefois, ajouter un autre article qui interdit la promulgation de lois qui constituent une offense pour l’Islam », estimant que   même  le très laïc Bourguiba (premier président de la Tunisie indépendante, NDLR)  a refusé de promulguer une loi qui ne respecte pas de façon claire les préceptes de l’Islam, à savoir la loi sur l’héritage.
Sur un autre plan, le président d’Ennahdha qui se dit très proche de l’AKP , le parti islamo-conservateur turc, a jugé qu’il n’est pas étrange que ces prédicateurs venus du Moyen-Orient rencontrent un grand succès d’autant plus que la mosquée Ezzeïtouna  qui a formé jadis des élites religieuses tunisiennes éclairées et modérées a cessé de jouer ce rôle. «Après avoir été une forteresse reconnue en matière de sciences théologiques et de la civilisation islamique, la Tunisie est devenue depuis l’indépendance une terre aride dans ce domaine.. Depuis l’indépendance de la Tunisie, les pouvoirs en place ont adopté une politique de destruction systématique des instituions religieuses dans le pays, à commencer par Ezzeïtouna », a-t-il indiqué.
Concernant les salafistes, M. Ghannouchi a  noté que cette mouvance n’est pas homogène. «Il faudrait  dialoguer avec la frange modérée de la mouvance salafiste notamment en ce qui concerne leur refus de la démocratie. Ce rejet de la démocratie  s’explique  d’ailleurs par la faiblesse des connaissances religieuses des salafistes et leur lecture erronée des exigences de l’étape actuelle.  Les salafistes djihadistes qui prônent la violence tombent, quant à eux, sous le coup de la loi », a-t-il martelé.

 

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...