vendredi 26 mai 2017 12h06

Tunisie: un an après la révolution, les femmes restent éveillées

Publié le jeudi 08 mars 2012 lu 1883 fois
Tunisie: un an après la révolution, les femmes restent éveillées

Tunisie: un an après la révolution, les femmes restent éveillées


Plusieurs milliers de personnes, en majorité des femmes, ont manifesté jeudi devant l’assemblée constituante à Tunis pour défendre leurs acquis et les valeurs de la République à l’occasion de la journée internationale de la femme.  Réunis à l’appel de nombreuses associations féministes et autres composantes de la société civile,  les manifestants  voulaient aussi mettre en garde contre tout retour en arrière concernant le statut de la femme tunisienne, qui est l’un des avancés dans le monde arabo-musulman. « Touche pas à mon code! (le code du statut personnel, ndlr) », « La Tunisienne, phare de la révolution, refuse la soumission », pouvait-on lire sur des banderoles brandies dans la foule.
Promulgué au lendemain de l'indépendance de la Tunisie en 1956 par l'ancien président Habib Bourguiba, le Code du statut personnel (CSP)  a aboli la polygamie et accorde l'égalité entre l'homme et la femme dans divers domaines, notamment dans l'enseignement, le travail et le vote.
Aujourd’hui, les femmes tunisiennes estiment qu’elles doivent rester  éveillées et vigilantes .I La référence à la Charia que les islamistes d’Ennahdha (41% des sièges à l’ l’Assemblée Constituante)  souhaitent inscrire dans la future Constitution du pays aux côtés des hautes valeurs humanistes  suscite  particulièrement leurs  inquiétudes.
De nombreux manifestants s'étaient aussi drapés dans le drapeau tunisien pour exprimer leur émotion après un incident survenu la veille à la faculté des Lettres de la Manouba, où un groupe d'islamistes radicaux a abaissé le symbole national pour hisser à la place le drapeau noir des salafistes.
Les autorités ont condamné l'incident, mais le ministre de l'Enseignement supérieur Moncef Ben Salem, tout en jugeant le geste inacceptable, a renvoyé dos à dos les salafistes et l'administration de l'université.

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...