samedi 29 avril 2017 06h25

Aéroport d’Enfidha : an un!

Publié le mercredi 01 décembre 2010 lu 6421 fois
Aéroport d’Enfidha : an un!

Aéroport d’Enfidha : an un!

La direction de l’Aéroport d’Enfidha a invité une brochette de journaliste pour une matinée découverte des différentes composantes de l’aéroport.
«  Franchement, je ne m’attendais pas à une telle affluence de médias » s’exclame, content, M. Ersel Goral directeur général, avant de donner les chiffres de l’année écoulée.
L’aéroport fête sa première année et a enregistré jusque-là 500.000 passagers sur un total de 4.000 vols. Maigre moisson au vu des infrastructures gigantesques et des attentes claironnées partout et sur tous les supports. « L’année prochaine, nous comptons quadrupler ce chiffre, 2 millions de passagers, c’est à notre portée et ce, à la lumière du développement touristique prévu dans la région et de l’ouverture du ciel en Tunisie en 2011 » ajoute M.Goral, optimiste.
Pourtant, un an plu tôt, les prévisions étaient audacieuses, un peu insouciantes  peut- être : 7 millions de passagers et plus par an. Les comptes sont loin, trop loin pour un investissement de valeur, trompeté à l’époque comme une haute plus value économique pour la région.
Soit. M. Goral qui nous a fait le tour du propriétaire en professionnel ne manque aucun détail :  la marque TAV qui exploite l’aéroport est leader dans le domaine de l’exploitation des aéroports en Turquie, le holding compte parmi les moteurs principaux de l’activité aéroportuaires.
En moins d’un an après sa création, l’aéroport d’Enfidha, nous apprend-il, a été certifié comme étant conforme aux exigences techniques spécifiques pour l’exploitation des aéroports civils ; les infrastructures liées à la sécurité, au confort sont évidents, la décoration du mobilier est de bon goût et soigné, le matériel est performant, les équipements de pointe, la tour de contrôle (ultramoderne) répondent aux normes internationales.
Tout baigne ! Pourtant, l’aéroport, beau et moderne est vide, le tableau des heures des vols annonce seulement six arrivées en charter. Le directeur, son staff et les visiteurs ont fêté la première année d’exercice de l’aéroport qui ne semble pas, au vu des chiffres fournis (500.000 passagers) atteindre un seuil satisfaisant. L’on cherche alors le grain de sable qui fait grincer la machine. 

Lire aussi

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...