jeudi 21 septembre 2017 11h27

Turquie-Tunisie, quand l'élève tend la main à son maître !

Publié le mardi 02 octobre 2012 lu 4128 fois
Turquie-Tunisie, quand l'élève tend la main à son maître !

Turquie-Tunisie, quand l'élève tend la main à son maître !

C'est à la ville des 3 empires, Istanbul, que la FTAV (Fédération Tunisienne des Agences de Voyages), invitée par son homologue turque la TURSAB (Union des agences de voyages) vient de tenir son premier congrès les 29 et 30 septembre 2012.


Il va sans dire que cette manifestation a permis aux quelques 150 agents de voyages tunisiens réunis à la capitale ottomane, de s’inspirer de l’expérience turque. En effet, les membres de la TURSAB, ont relaté un détail très important à travers leurs déclarations, à savoir la solidarité de cette catégorie de professionnels. Et d'indiquer aux Tunisiens présents que ce détail fait justement la différence car il demeure pour beaucoup dans la réussite du secteur touristique. Les Turcs ont avancé cette thèse chiffres à l'appui.

Et si la Turquie s’est inspirée de la Tunisie auparavant, aujourd’hui, l’élève propose son parcours à son maître : « Nous sommes prêts à toutes sortes de collaboration entre la FTAV et la TURSAB en matière de formation et d’échange d’expérience », déclare Bassaran ULUSOY, président de la TURSAB. Et d’ajouter « la Tunisie et la Turquie sont deux pays qui se ressemblent. Aussi, partageons-nous une mer vaste ; laquelle nous lie beaucoup plus qu’elle nous sépare ».

 

Pour Mohamed Ali Toumi, président de la FTAV, le premier objectif est atteint. A savoir, organiser son premier congrès autour d’une dynamique de collaboration avec un pays frère dont la réussite est incontestable.
Deuxième objectif de la FTAV est de promouvoir la Tunisie auprès des Turcs qui sont plus de 10 millions à voyager chaque année. A préciser que la Tunisie a reçu 18 mille touristes turcs en 2010 (année de référence).
 


Cette délicate mission a été assurée par Elyes Fakhfekh, ministre du tourisme tunisien qui a saisi cette occasion pour réunir les professionnels tunisiens et turcs dans un cadre convivial. En effet, il a organisé un dîner gala tunisien en l’honneur des membres de la TURSAB. Une soirée si on veut bien réussie avec au programme la troupe des arts populaires tunisienne et un défilé d’habits traditionnels. Un menu typique tunisien a été également finement concocté et présenté par quatre brillantissimes jeunes chefs tunisiens venus pour l’occasion. La séduction semble avoir donné ses fruits puisque les invités étaient ravis.

 

Il est sans rappeler que le marché turc présente un potentiel important pour la destination Tunisie. A ce juste titre, Elyes Fakhfekh n’a pas manqué d’annoncer officiellement l’ouverture d’un bureau de représentation à Istanbul ; lequel bureau sera opérationnel d’ici la fin du mois d’octobre. Et de nommer Ahmed Kalboussi à la tête de cette antenne fortement attendue par les professionnels du tourisme tunisiens.

 

Pour sa part, Ozgur Ozoslan, Secrétaire d’Etat turc chargé du Tourisme, est allé droit au but. Pour lui, il importe pour les professionnels des deux pays de procéder à des actions de coopération concrètes. Dans cette même optique, il a annoncé l’ouverture prochainement d’un bureau de représentation du tourisme turc en Tunisie ainsi qu’une opération promotionnelle conjointe avec la partie tunisienne sur le marché chinois.


« La Tunisie est le pays le plus stable dans la région du monde arabe et c’est un avantage dont il faut profiter. C’est bien l’image qu’il faut véhiculer à travers vos actions promotionnelles » affirme Ozgur Ozoslan, Secrétaire d’Etat turc chargé du Tourisme.
Et d’ajouter « La Turquie, (qui 30 ans en arrière s'est inspirée du modèle tunisien, en matière de tourisme ndlr) occupe aujourd’hui le 6ème rang des destinations mondiales. Et ce, grâce à la collaboration entre les professionnels et le gouvernement ».

 

C'est ainsi que l'élève qui a dépassé son maître, a réussi en 10 ans à tripler son flux touristique pour atteindre près de 32 millions de touristes en 2012. Et les Turcs n'ont aucunement l'intention de s’arrêter là. Ils placent la barre encore plus haut et tablent sur un chiffre de 50 millions de touristes d’ici 2020. Cette ambition semble tout à fait dans leurs cordes, selon leurs dires.


D’ailleurs, « il y a trois mots à retenir : la promotion, la promotion et la promotion » affirme Bassaran ULUSOY aux professionnels turcs et tunisiens pour expliquer que la promotion est justement clé de la réussite du tourisme turc.

 

Donia Denguir

 

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...