dimanche 30 avril 2017 04h14

Saint-Pierre du Kef, une superbe basilique paléochrétienne en Tunisie…

Publié le vendredi 16 décembre 2016 lu 8288 fois
Saint-Pierre du Kef, une superbe basilique paléochrétienne en Tunisie…

Saint-Pierre du Kef, une superbe basilique paléochrétienne en Tunisie…

Par Mohamed Khaled Hizem
Dans la vieille ville du Kef, située à 175 kilomètres à l'ouest de Tunis, un patrimoine architectural des époques mouradite et husseinite, datant des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, côtoie des monuments de l'antiquité romaine et de la période paléochrétienne. Parmi ces derniers, figure un édifice admirable : la basilique Saint-Pierre, surnommée « Dar El Kous » (signifiant ''maison de l’arceau''). Celle-ci remonte à la première moitié du Ve siècle de notre ère.

 Vue intérieure de la basilique Saint-Pierre du Kef.
(crédit photo : Damian Entwistle)

 

La basilique Saint-Pierre, dont l’existence fut mentionnée pour la première fois en 1850, par l’archéologue et philologue français Adrien Berbrugger (1801-1869), fit l’objet d’importantes campagnes de restauration et de fouilles dans les années 1890, peu de temps après l’instauration du protectorat français en Tunisie.
Ces dernières furent précédées par son acquisition, en juin 1890, par l’abbé Giudicelli. Durant toute la période du protectorat, le vieux sanctuaire chrétien, classé dès le 8 juin 1891, figurant ainsi parmi les plus anciens monuments classés du pays, servit de lieu de culte à la communauté catholique du Kef. Fermée en mai 1964, la basilique, désaffectée, connut de nouveaux travaux de restauration, suite auxquels elle fut ouverte aux visites touristiques.

 


 

Vue de la façade occidentale, percée de trois portes rectangulaires, dont les linteaux sont surmontés d'arcs de décharge en plein cintre.
Celles-ci ouvrent sur le narthex. (crédit photo : Camille Mifort)

 


Cette église, bâtie à l'emplacement d'un ancien temple romain, le Capitole de Sicca Veneria, est un édifice de plan longitudinal (dit ''plan basilical''). Elle mesure, extérieurement trente-neuf mètres de longueur sur quinze mètres de largeur. Le lieu de culte comprend six composantes : un narthex, une nef, encadrée par deux bas-côtés, un chœur et une abside.
L’accès à l’intérieur est assuré par les trois portes rectangulaires de la façade occidentale, réalisée en pierre de taille bien appareillée. Celles-ci, dont les linteaux sont surmontés d’arcs de décharge en plein cintre, donnent sur le narthex. Celui-ci, espace intermédiaire, dont les dimensions sont de 13,5 mètres de largeur sur quatre mètres de profondeur, précède la nef sur laquelle il ouvre par une porte centrale.

 

 

Gros plan sur un linteau,sculpté d'une croix grecque, inscrite dans un cadre circulaire, 
et d'ornements fins. (crédit photo : Camille Mifort)

 


La nef et le chœur, qui forment la partie la plus vaste de la basilique, sont séparés des bas-côtés par deux rangées de colonnes géminées, quatorze de chaque côté, dont ne subsistent que les socles et les bases. Les murs latéraux, bordant les bas-côtés, sont construits en pierres de taille de grand et de petit appareil, soigneusement agencées. Conservés en bon état, ces murs présentent les linteaux les plus remarquables de l’édifice. Pour la plupart des matériaux de remploi, provenant d’un bâtiment plus ancien, certains d’entre eux sont sculptés d’ornements fins, à l’instar de dauphins entrelacés, de coquillages et de feuillages, ainsi que de croix grecques, ayant quatre branches égales. Sous le sol, autrefois revêtu de mosaïques, furent découverts (en 1895-1896), aussi bien au niveau de la nef et du chœur, qu’au celui des bas-côtés, pas moins de vingt-quatre tombeaux, dont les matériaux furent récupérés d’édifices antérieurs.

 

 

 Gros plan sur la partie supérieure de l'abside. Celle-ci est couverte d'une remarquable voûte nervurée. 
(crédit photo : Damian Entwistle)

 

C’est au fond de la basilique que se trouve l’abside, composante la plus intéressante du monument, tant sur le plan architectural et décoratif, que sur le plan épigraphique. Ouverte par un grand arc en plein cintre, reposant, par l’intermédiaire d’abaques, sur deux colonnes à fûts lisses et à chapiteaux corinthiens, elle est couverte d'une belle voûte nervurée en cul-de-four. La paroi, appareillée avec un soin particulier, est meublée de cinq niches semi-circulaires, autrefois délimitées par six colonnettes.

 

 



Gros plan sur la clé de voûte de l'abside. (crédit photo : Camille Mifort) 



L'abside, profonde de quatre mètres, est flanquée de deux portes rectangulaires, qui sont surmontées d'arcs de décharge en plein cintre. La clé de voûte de cette dernière est d’une importance considérable, car elle permit, grâce à ses inscriptions latines, de conclure que la basilique fut dédiée à l’apôtre Pierre. Cette clé, une pierre de forme trapézoïdale, de nos jours rongée par l’humidité, est sculptée, à l’intérieur d’une couronne en relief, d’une croix grecque surmontée de quatre lettres ''DMNS'' (pour Dominus). Les quatre branches de celle-ci portent les lettres suivantes ''PTRS'' (pour Pitrus). Quatre ''S'' (pour Sanctus), flanquent la couronne en relief. Ainsi, l’inscription se présente comme suit : « Dominus Pitrus Sanctus ». Il est à souligner qu’une deuxième clé de voûte, appartenant à l’origine à l’arc du narthex, fut extraite des déblais lors des fouilles effectuées en 1894.


Comptant parmi les basiliques paléochrétiennes les mieux conservées d’Afrique du Nord, Saint-Pierre du Kef témoigne de l’enracinement du christianisme dans l’actuelle Tunisie. Ce monument, ayant une valeur patrimoniale exceptionnelle, ne manque guère d’attrait, mérite d’être connu et visité par le plus grand nombre.
 

Lire aussi

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...