mercredi 15 juillet 2020 06h33

L’IATA demande au gouvernement tunisien une aide financière directe pour l’aviation, pour sauvegarder l’économie

Publié le jeudi 04 juin 2020 lu 1650 fois
L’IATA demande au gouvernement tunisien une aide financière directe pour l’aviation, pour sauvegarder l’économie

L’IATA demande au gouvernement tunisien une aide financière directe pour l’aviation, pour sauvegarder l’économie

 L’Association du transport aérien international (IATA) demande au gouvernement de la Tunisie d’établir d’urgence des mesures d’aide financière pour l’industrie aérienne afin d’atténuer les effets de la crise de la COVID‑19 sur l’économie nationale.

 
L’IATA estime que les revenus générés par les compagnies aériennes dans le marché tunisien vont chuter de 0,6 milliard $ en 2020, soit une baisse de 47 % par rapport à 2019. Cela met en péril 92 700 emplois en Tunisie, et un apport de 1,2 milliard $ au PNB, généré par l’aviation et sa chaîne d’approvisionnement et par le tourisme dépendant du transport aérien.
 
« L’économie tunisienne dépend lourdement du tourisme. Le transport aérien est essentiel pour assurer la connectivité et soutenir le tourisme, un moteur économique clé en Tunisie. Le pays a instauré de vastes mesures d’aide reliées à la fiscalité, mais compte tenu du rôle central joué par le transport aérien et le tourisme dans l’économie tunisienne, une attention spéciale doit être accordée aux mesures d’aide spécifiques à l’aviation », a déclaré Muhammad Albakri, vice-président régional de l’IATA pour l’Afrique et le Moyen‑Orient.
 
L’IATA presse le gouvernement de bien vouloir envisager des mesures d’aide financière spécifiques à l’aviation pour que le secteur soit en mesure de générer la reprise économique. Ces mesures pourraient inclure certains ou tous les éléments qui suivent :
Soutien financier direct aux transporteurs aériens de passagers et de fret.
Aide financière aux aéroports et aux fournisseurs de services de contrôle du trafic aérien sous forme d’allègement des taxes et des redevances.
 
Réduction, exonération ou report des taxes et frais imposés par le gouvernement.
« Alors que nous envisageons le redémarrage de l’industrie, nous demandons au gouvernement de fournir l’aide nécessaire pour assurer une reprise harmonieuse et rapide des secteurs du transport aérien et du tourisme, qui sont les moteurs clés de l’économie tunisienne. Nous demandons aussi au gouvernement de la Tunisie de faciliter la mise en œuvre et la modernisation des programmes de distribution des compagnies aériennes et des mécanismes qui gouvernent le secteur de l’aviation. En permettant la modernisation de différents processus, on accélérera la reprise et on augmentera la compétitivité du marché tunisien, ce pays ayant toujours été l’une des principales nations touristiques de l’Afrique et du Moyen‑Orient », ajoute M. Albakri.
 
Selon communiqué rendu public le 4 juin 2020-

 

Zoom régions

 

Tourisme au pluriel

 

Escapades

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks de Djerba

Les Fondouks (caravansérails) sont de somptueux monuments historiques. Ces derniers régnaient...


Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar et ses vestiges préhistoriques

Le lac d’Ofar dénommé El Bahr Esseghir situé sur le plateau sableux de Rass Taguermess....


SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être à la lisière du désert

SPA «Bains berbères » à Tamerza Palace: un hymne au bien être...

Un nouveau centre SPA très haut de gamme vient d’embellir davantage la vitrine des produits...


24 heures au Caire!

24 heures au Caire!

Déjà, dans l’avion affrété spécialement pour transporter les hôtes distingués de Koral...


 

Revue de Presse

FlowersWay tisse sa toile entre les agents locaux du tourisme

Entre la nouvelle version du site web et un objectif de 300 000 visiteurs uniques par mois fi......


Palais des Congrès : le Chargé de développement commercial doit...

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les...


Gros sièges pour obèses : une vingtaine de compagnies seraient...

Pas de communication officielle chez Airbus sur le sujet mais la presse internationale bruisse...


SNAV : un label « tourisme durable » dans les starting blocks

Après avoir réalisé le Livre Vert du tourisme, la Commission « Tourisme durable » du SNAV...